Le Cnam et le Palais de la Porte Dorée signent une convention centrée sur l’étude des phénomènes migratoires

Musée de l'histoire de l'immigration

4 juillet 2017

Le 29 juin 2017, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), représenté par son administrateur général Olivier Faron, et le Palais de la Porte Dorée – Musée national de l’histoire de l’immigration, représenté par sa directrice Hélène Orain, ont signé une convention cadre de partenariat pour développer, diversifier et structurer leurs futures collaborations.

Les deux établissements ayant à cœur de répondre à la demande sociale de connaissance, de réflexion et de débat sur la question des migrations, ils définissent par cette convention quatre thématiques de travail autour desquelles ils entendent organiser leurs actions conjointes: Travail, industrie et migrations; Migrations des individus et innovation; Travail social et migrations; Migrations et discriminations.

Les actions envisagées par les deux établissements se déclinent en trois domaines d’intervention principaux :

L’accueil privilégié des auditeurs du Cnam au sein du Palais de la Porte Dorée : visites des expositions, invitation à la programmation culturelle, débats, accueil personnalisé à la médiathèque Abdelmalek-Sayad.

L’interaction dans des activités de recherche, formalisée par des manifestations scientifiques et cycles de conférence conjoints, pouvant donner lieu à des publications et communications communes. Est également prévu l’enrichissement réciproque des fonds des bibliothèques du Cnam et de la médiathèque du Musée d’histoire de l’immigration par les ouvrages édités par chaque établissement portant sur les thématiques de travail définies par la convention.

La coproduction de projets culturels portant sur ces mêmes thématiques : expositions, programmation artistique, culturelle et citoyenne, avec la possibilité de faciliter les prêts issus des collections de chacun des établissements pour leurs expositions temporaires respectives.

Cette convention formalise la volonté des deux établissements de renforcer la compréhension par tous des phénomènes migratoires, en dehors des automatismes de pensée favorisés par une analyse superficielle de certains évènements. Cela se traduira par la mise en place du cycle de conférences, «Migrations, réfugiés, exilés», organisé dès le mois d’octobre 2017, et faisant écho au colloque organisé le 27 juin 2016 par le Cnam, sur la question de l’accueil et de l’accompagnement des migrants.

Ce nouveau cycle de conférences proposera de croiser les regards de chercheurs, de personnalités associatives et de responsables d’institutions en charge des migrants et des réfugiés, pour étudier les mouvements de population, volontaires ou contraints, questionner les effets des contacts entre migrants et sociétés, et tenter de rappeler, in fine, que l’Europe, qui doit aujourd’hui relever le défi du sens de ses valeurs d’hospitalité, s’est construite comme une communauté ouverte de destins et de savoirs.